Archives par auteur: azertyzoulou

Être ou paraitre ?

Une des questions qui a été prégnante lors de ma reprise du forum, c’est de savoir si l’on devait faire un forum avec une belle image de la zoo, ou alors un forum ancré dans la réalité de la zoo. Après quelques jours de réflexions et de débat enflammé, j’avais décidé ceci :

ceux qui veulent se barrer, je les retient pas. Ils n’ont qu’a ne plus venir sur le forum. A trop vouloir se travestir pour donner une image plaisante de nous aux anti-zoo (sachant que quoi que l’on fasse on restera des pervers pour eux) on fini par devenir sectaire et exclure de vrais zoo qui veulent simplement vivre un peu différemment leur sexualité.

Je joint ici une réponse qu’avait faite soul_baudet il y a longtemps a une question de johnny5 :

Question de Johnny5 :

« Bon, un sujet qui, je pense, est délicat, dont on a déjà parlé en petit comité.
J’aurais aimé avoir l’opinion du plus grand nombre.

Faut il prostituer notre façon de vivre afin de montrer la meilleure image de la zoophilie ? »

 

Réponse de Soul_Baudet :

« Je dirais que ce site est constitué à plus de 90% de curieux , ou de non zoo. Ces 90% écrivent et s’expriment librement sur notre site, hors ces témoignages donnent un esprit plus ou moins plaisant à l’image que l’on souhaiterait donner de la zoo.

Reste plus ou moins 10%, et je suis large, qui participe activement aux débats sur le sujet de la zoo. Dans ces 10% combien vivent au quotidien avec des animaux, et vivent pleinement et sereinement leur zoo en compagnie d’animaux qu’ils aiment ?

Conclusion, nous restons peu nombreux, et c’est tout à fait logique et mathématique, a tenter d’expliquer comment nous vivons notre zoo en compagnie de nos animaux.

Ne tentons pas de contrecarrer cette carence pas des témoignages erronés, ou arrangés pour essayer de plaire. Parlons le plus simplement possible de nos expériences, du bonheur que nous connaissons grâce à nos compagnons non humain, et de la tristesse que nous vivons, intense, lorsque nous perdons nos animaux ou en sommes séparés.

Ne continuons pas comme le souhaiterait ce gouvernement actuel, à prendre les gens pour des cons. Il y aura toujours des gens contre telle ou telle chose, par ce que eux ne le voit pas ainsi, ce qui s’appelle de l’intolérance.
Il y a également, fort heureusement, des gens qui bien que ne connaissant pas un sujet, essayerons de comprendre, de s’informer, d’analyser, et je pense que ces gens là sont bien plus nombreux que l’on voudrait nous le faire croire.
Ne prêtons donc pas autant d’importance, ou tant d’attention, aux intolérants convaincus que tous les discours ne feront jamais changer d’avis.
Contentons nous d’informer les gens qui souhaitent comprendre comment nous pouvons vivre de telles relations de bonheur totalement réciproque avec nos animaux, au quotidien. »

 

C’est l’expression même de l’idée que j’aimerai suivre quand je disait que je voulait revenir un peu à un forum comme l’était sexe-fr et dont je garde d’excellent souvenir. Peut-être que les souvenir sont beau parce que c’était la première fois que je trouvait un endroit où d’autre zoophile s’exprimait. Ou peut-être que le forum était vraiment mieux qu’un forum où l’image est primordiale.

J’espère juste que dans ma façon de gérer le forum, il n’y aura pas de relent de sectarisme. D’envie de bien paraitre. Car le conformisme est quelque chose de très puissant.

 

Aujourd’hui encore cet échange entre Soul_Baudet et Johnny5 reste pour moi le marqueur d’un tournant. Le moment où j’ai enfin constaté l’incroyable force du conformisme sur les petites communautés réprimés, et naturellement sur moi aussi.

lien vers le message d’origine

les « consommateurs » qui envahissent zeta-fr

C’est un débat qui existe depuis très, mal alors très longtemps. Tout est une question de perception. Mais johnny5 m’a fait un putain d’outil extrêmement puissant pour analyser / recouper / mettre en rapport les chiffres des messages du forum.

voici quelques résultats concernant les annonces de cul et les « consommateurs qui nous envahissent »

 

 

En regardant par tranche de 6 mois sur les 3 dernières années :

Conclusion, il n’y a ni plus ni moins d’annonces de cul et de consommateur que depuis 2012.
Il y a des période avec un peu plus et d’autres périodes avec un peu moins mais les proportions reste globalement les mêmes.

.

.

Ma théorie sur ce sentiment d’envahissement de consommateur est que ce n’est pas la quantité de messages de cul qui en est la cause (les chiffres parlent d’eux-même).
Mais du fait que les 3/4 des nouveaux inscrits postent des messages de cul.

Si dessous, la représentation des messages posté par les nouveaux inscrits par tranche de 6 mois :

On voit bien que chaque nouveau a globalement le même comportement. Les gens s’inscrivent, cherche un plan cul qu’ils ne trouvent pas puis s’en vont.

quand aux habitués (ayant plus de 100 messages) les rapports sont totalement différents :

Conclusion, le forum n’est pas submergé de messages de cul car les messages des habitués restes largement majoritaires
Mais l’impression d’envahissement qu’ont plusieurs sur zeta-fr vient certainement du fait que la plupart des nouveaux inscrits postent une annonce de cul

.

.

Un autre élément à ne pas négligé dans le sentiment d’être envahit par des « non zoo », c’est le fait que les gens changent. Tous tous on change avec les années. Ce qui ne nous dérangeait pas au début quand on a rencontré d’autre zoo, est aujourd’hui intolérable. Nos intérêts évolue d’une chose vers une autre. C’est comme moi qui au départ n’était pas dérangé de nettoyer la vulve des juments avec ma bouche, bah… Avec le temps on va dire que je me suis embourgeoisé et si elle peut avoir la moule propre avant que j’y mette la langue c’est quand même mieux 🙂 Et bien de la même façon, si au début les annonces de cul ne sautent pas aux yeux de certaines personnes, avec le temps, elles leur devient insupportable.

 

 

Ma présentation par l’historique : 2016 à aujourd’hui, Retour à la simplicité et sobriété

2016 à aujourd’hui : Retour à la simplicité et sobriété

Le 11 août 2016 à 22h, dix ans exactement après sa création, le forum zeta-fr (initialement forum AnimalZooFrance) sera entièrement verrouillé. Plus aucun message ne pourra être ajouté. Il sera toujours possible de consulter le forum, de s’y inscrire, de discuter par messagerie privé, de faire des recherches, mais il ne sera plus possible d’y ajouter le moindre message dans aucune des sections du site.

Il n’y aura par contre aucun changement sur le wiki animalzoofrance. Il sera toujours possible d’y participer comme avant.

Personnellement, je continuerais d’être en contact avec le reste de la communauté zoo au moins grâce à ce blog, au wiki et biensur en vrai. Mais il existe aussi deux nouveaux site zoo francophone. Il s’agit de :

zoolibre.com (ouvert depuis le 11 juin 2016 )

zoosexualite.org (ouvert depuis le 29 juin 2016 )

Pourquoi cette décision ? Et bien vous aurez compris en lisant cette longue présentation que depuis 2002, les années ont passée. Vous avez aussi pu comprendre les problématiques que j’ai pu rencontrer. J’ai discuté de ce verrouillage avec quelques anciens fondateurs du forum. Il vaut mieux s’arrêter proprement quand le forum ressemble encore à quelque chose.

Le problème, c’est que ma vision vis à vis de la présence des « consommateurs » sur le site, est maintenant très minoritaire parmi les membres du forum d’admin.

Là où je vois de la tolérance, d’autres y voit du laxisme.

Là où je vois de l’ouverture, d’autres y voit l’envahissement de « non zoophile ».

Aujourd’hui, même en dehors de la zoo, le climat est plus au conservatisme qu’au progressisme. Il est plus au retranchement sur soi et ses valeurs qu’à l’ouverture. Il est plus au communautarisme (qui est un individualisme à plusieurs) qu’à l’universalisme. Si j’ai une vision plutôt « à gauche » de la gestion du forum, une large majorité du forum d’admin a une vision plutôt « à droite ».

Le forum pourrait malgré tout continuer si j’y maintenais une forte présence. Mais je ne peux plus et ne veux plus y passer autant de temps qu’avant. Et comme je l’ai expliqué plus haut, l’autogestion ne fonctionne pas. C’est difficile pour un admin ou un modérateur de suivre une politique avec laquelle il n’est pas d’accord. C’est difficile pour un modérateur qui ne supporte pas les annonces de cul, de ne pas la jeter à la poubelle dès qu’il la voit. Pourtant aujourd’hui, contre mon opinion, c’est plutôt cette tendance qui est majoritaire. Je ne peux pas aller contre.

Pour qu’un site fonctionne, il faut que les gens les plus motivé puissent avoir LEUR site sur lequel ils peuvent vraiment faire tout ce qu’ils veulent sans avoir de compte à rendre à personne. C’est aujourd’hui le cas avec zoosexualite.org et zoolibre.com. Car je tiens à le préciser, je ne fais partie d’aucun cercle de décision pour aucun de ces deux sites.

Je n’ai pas à rougir de mon bilan. Plus de 10 ans consacrés à la communauté zoo. C’est au tour d’autres personnes maintenant. Une nouvelle génération est là pour ça je l’espère.

Ma présentation par l’historique : 2011 – 2016, webmaster des sites zeta-fr.net et animalzoofrance.net / Virage vers une gestion plus sociale

2011 – 2016 : webmaster des sites zeta-fr.net et animalzoofrance.net / Virage vers une gestion plus sociale

C’est à ce moment, le 22 juillet 2011, que j’ai proposé de reprendre le forum sur un nouveau domaine, zeta-fr.net. Cette fois-ci, la séparation entre le wiki et le forum devenait concrète. Animalzoofrance.net d’un côté, et zeta-fr.net de l’autre. Deux sites différents avec deux gestions différentes.

Cette séparation étant claire, libérant ainsi le nouveau forum, mon souhait était de faire un forum plus ouvert. Libéré de l’obligation de donner une « bonne image ». Un forum orienté en premier vers les zoosexuels et seulement en second, vers les non-zoo. Je voulais retrouver l’ambiance que j’avais connue sur le forum sexe-fr.com et faire re-participer les anciens que j’y avais connus.

Les annonces ont été libérées, les vidéos, images et liens aussi. Même si ces nouvelles sections ne représentaient que 3 sections sur les 13 du forum, j’ai essuyé de très nombreuses critiques pour cela. Des commentaires durs qui m’ont touché. Comme quoi aucun « vrai zoo » n’avait fait la « promotion » du porno avant moi. Comme quoi je salissais la charte « ZETA » en la bafouant. J’en passe des pires et des meilleurs. Mais la vérité est que j’avais fini par comprendre le discours de certains anciens, et je savais qu’il fallait absolument s’ouvrir, apaiser et aussi mélanger les populations. Les « vrais zoo » avec les autres. Certains sont partis. Estimant la nouvelle mouture du forum trop dépravé. Mais d’autres sont venus, grâce à cela j’espère.

J’ai aussi créé un règlement, inspiré des règlements d’autres forum. Un vrai règlement qui s’applique a tout le monde. Membre, modérateur, anciens et admin. Je ne prétends pas que tout le monde a toujours été traité avec équité et respect. Mais j’ose espéré que cela a été le cas le plus souvent possible. Ce règlement a aussi suscité beaucoup de critiques. Certains ont même cru qu’il avait été fait spécialement contre eux. Avec le recule, je me dis que cela a été peut-être une trop grosse marche. Un trop gros changement. On passait d’un forum où depuis des années, chacun avait toute liberté de pourrir qui il voulait, à un forum où l’agressivité était interdite et où tous les problèmes devaient se régler discrètement afin de préserver l’ego de chacun. Même au niveau de la modération, j’ai dû user de stratégie pour obliger chaque modérateur à rester courtois dans son travail. Mais sans que ça n’ait l’air d’une obligation. Car ce sont des gens qui font un vrai travail bénévole. En cela, les « messages type », que j’avais pré-écrit pour chaque cas de modération, m’ont beaucoup aidé. Les modérateurs n’avaient plus à faire attention d’écrire un message poli malgré leur agacement. Ils n’avaient plus qu’un code à mettre.

Avec le temps, la sauce a fini par prendre. La plus grande ouverture du forum a permis de brasser beaucoup plus de monde. Des gens qui majoritairement ne nous intéressaient pas du tout certes, mais qui se cantonnaient dans la section d’annonces et n’étaient donc pas gênant. Des gens qui, j’ose croire, pouvaient aussi s’informer sur notre sexualité telle que nous la vivons. Avec nos animaux, dans le respect et le soucis de leur bien-être. Plus de monde, ça voulait aussi dire une bien meilleure visibilité dans les moteurs de recherches. C’est drôle. On a toujours voulu promouvoir notre discours sur une zoophilie respectueuse, mais c’est en ouvrant le forum aux choses d’apparence moins « morale » que l’on a pu avoir la meilleure visibilité. On a eu des périodes avec 80 à 140 messages par jour. Parfois plus. Et entre 10 et 20 inscriptions par jour. C’était énorme à notre petit niveau. Je suis persuadé que cette plus grande ouverture a aussi permis à des gens au discours un peu trash, de se sentir suffisamment à l’aise pour poser des questions et écouter nos conseils et méthodes. Et ainsi, d’éviter les problèmes pour l’humain ou l’animal avec de mauvaises pratiques.

Un autre élément m’a convaincue d’avoir fait le bon choix d’orienter le forum vers une plus grande ouverture. Un jour, on a découvert que notre forum a été cité par le site de la SPA. Il était nommé dans un texte où la SPA critique l’action des zoo allemand lorsque leur législation a changé. Suite à cet article, on a vu arriver sur notre forum des quantités dingue d’anti-zoo venu pour nous insulter et nous menacer. Une réaction à laquelle on est habitué maintenant. Sauf que, dans le secret des conversations privées, il a été possible de convaincre plusieurs de ces anti-zoo que finalement, ils se trompaient sur nous. Que finalement, on avait les mêmes ennemis ! Les tortionnaires d’animaux, les violeurs, les sadiques et autres tarés. Ils ont pu voir que l’on était vraiment des gens normaux, des amoureux de nos animaux. Que l’on connaît vraiment leurs désirs, leurs besoins et leur bien-être. Bien-sur, aucun de ces ex-anti-zoo n’ont pu le dire publiquement. Car ils auraient clairement été discrédité par leur communauté de Protection Animale (PA). C’est d’ailleurs un phénomène qui est remarquablement expliqué dans l’article « lyncher pour ne pas être lynché » qui raconte la mésaventure du professeur Peter SINGER, ex leader de mouvement de PA.

Bref, cette expérience m’a montré à quel point les anciens avaient raison depuis le début. Il fallait libérer le forum. On ne doit pas chercher à travestir ce que l’on est. On doit être le plus vrai possible et ne pas se soucier de trop de notre image.

Le forum a continué sa route. Avec plus ou moins d’embûche. Il y a eu de nombreuses crises. De grosses crises internes qui m’ont beaucoup usé. Ne pas être touché par des attaques très personnelles de gens qui me connaissent très bien, c’est très difficile. Finalement, on n’oublie pas, on accumule. Et ça use. Par-dessus ça, j’ai eu la mort d’un de mes chevaux. Je n’avais jamais vécu ça auparavant. J’ai vraiment compris que j’avais passé trop de temps à gérer le forum plutôt que de passer du temps avec mon cheval. La mort d’un être aimé, c’est fou comme ça fait relativiser les choses d’un coup. Brutalement. Je me suis dit alors, qu’il fallait vraiment que j’en fasse moins sur le forum.

Depuis ma reprise, j’avais créé une section cachée. Une section de consultation pour l’administration du forum. Un endroit où une trentaine de membre donnaient un avis uniquement consultatif sur la gestion du forum. Après la mort de mon cheval, j’ai voulu donner un véritable pouvoir de décision à cette section. Faire en sorte que ce soit elle qui dirige vraiment le forum. J’avais mis tout un système de débats et de vote en place. Mais ça n’a pas fonctionné. Certainement que trop peu de gens sont vraiment près à s’engager réellement et à débattre de leurs idées. Ce n’est pas dans le caractère de tout le monde.

Hasard de calendrier, dans le même temps est réapparu « X ». Je ne préfère pas m’étaler sur sa personne pour éviter de jeter du sel sur les plaies. Mais en gros c’est un jeune que l’on connaît depuis des années et avec qui plusieurs d’entre nous on eu des soucis. C’est quelqu’un qui par contre à toujours été très très actif et très militant. Même si l’efficacité de ses action concrète pouvais être discutable. Affirmant qu’il avait changé, et voyant qu’il était clairement ultra motivé, j’ai trouvé que c’était une bonne idée de l’intégrer dans la section d’administration. J’ai dû longuement débattre pour réussir à le faire accepter dans la section. Le vote a été juste mais c’est passé. Il a aidé à modérer le forum pendant un an. Mais sa présence ne passait vraiment pas auprès de certains. Qu’importe, ils étaient minoritaires. J’ai beaucoup beaucoup discuté avec « X ». J’ai vraiment cru qu’il s’était complètement apaisé et assagit. J’étais persuadé qu’il pouvait être moteur sur le forum à ma place. Être un moteur, mais continuant de respecter les décisions du forum d’administration. Puis il y a eu encore d’autres crises internes. Les choses se sont enchaînés de pire en pire. Puis, à tord ou à raison, « X » est devenu odieux et tous mes espoirs ont été douchés… Presque un an et demi d’investissement personnel pour RIEN. J’étais vraiment dégoutté et abattu. Dans le même temps, tous les râleurs qui étaient contre lui depuis le début me sont tombés dessus. Me reprochant de lui avoir donné une chance. C’est tellement facile de critiquer quand on n’a pas les problèmes concret d’une gestion. Je ressentais juste une énorme ingratitude. Avec tout le temps que j’ai sacrifié pour ce site. Cherchant parfois pendant des jours des solutions contre les cyberattaques des anti-zoo.

Avec le départ de « X », beaucoup de membre du forum d’admin se sont réveillés un peu. J’ai cru alors qu’ils auraient pu diriger le forum tous seul. Même privé d’un élément moteur et archi motivé comme « X ». J’ai fait plusieurs essais en ne me connectant plus pendant des mois. Croyant que c’était mon omniprésence qui bridait les initiatives des gens. Mais rien ne bougeait. Rien ne changeait. Je pense que Johnny5 a raison. Les gens ne s’investissent vraiment QUE lorsque l’objet de l’investissement leur appartient. J’estime avoir tout fait pour que zeta-fr s’auto-gère. Mais finalement, un site ne fonctionne que lorsqu’il y a 1 ou 2 personnes qui dirigent vraiment. Qui décident en écoutant les autres certes. Mais qui décident tout de même. Qui animent tout le temps. Qui sont habités par cette mission d’information et de relation au sein de la communauté zoo. Des gens moteur et archi motivé.

Mon souhait de revivre ce que j’avais vécu sur sexe-fr était parti en fumé. Les anciens de sexe-fr ne re-participaient pas plus que sur l’ancien forum animalzoofrance. J’ai mis tout ce temps pour comprendre qu’ils ne participent plus comme en 2002 parce qu’ils avaient tout simplement vieilli. Et moi aussi. Là où la perspective de rencontrer un nouveau zoo m’enchantait, je ne vois plus aujourd’hui que les potentiels problèmes que ce nouveau va m’amener. Là où le récit de pratique d’un zoo me passionnait, je ne vois plus qu’un pavé de banalités inintéressantes.

C’est maintenant clair. En 14 ans, mes intérêts ont évolué. Avant 2002 je ne voulais pas monter à cheval, car je considérais ça comme leur faire du mal. Je ne voulais pas connaître trop leur fonctionnement pour ne pas casser leur magie à mes yeux. Aujourd’hui, je sais que c’est en travaillant avec eux que l’on peut atteindre une véritable fusion. Que c’est en les connaissant parfaitement qu’on peut encore plus les aimer. Oui en 14 ans mes intérêts ont évolué. Et c’est le cas aussi vis-à-vis de la communauté zoo.

Ma présentation par l’historique : 2006 – 2011, co-admin du site animalzoofrance.net / Début du militantisme

2006 – 2011 : co-admin du site animalzoofrance.net / Début du militantisme

Le 11 août 2006, quelques mois après la disparition du forum sexe-fr, Johnny5, avec le soutient moral de plusieurs zoo, créa le forum animalzoofrance.com puis me pris rapidement comme co-administrateur. Le premier forum « à nous » ! Tenu part des zoophiles pour des zoophiles. Les débuts ont été très modeste. Mais ce n’était pas important ! Le plus important était de pouvoir discuter, rencontrer de nouvelles personnes, débattre, partager nos expériences en toute liberté ! Les organisations de rencontres lors des salons équestre et agricole ont repris de plus bel. Les conseils sur la pratique aussi. Le petit groupe de zoo dont je faisais partis, se réunissait souvent et on était vraiment motivé à ne pas se taire face à cette loi anti-zoo !

Nous avons alors mené quelques actions. Comme par exemple, créer un wiki spécial sur la zoophilie ou encore, la participation au débat publique « Rencontres animal et société ». Nous savions que notre modeste site était déjà visité par des non-zoo, voir même, par des anti-zoo. On était motivé à convaincre les gens ! Mais notre forum n’étant à la base pas tourné vers l’extérieur de la communauté, il y avait dessus des vidéos porno, des annonces de cul, des messages graveleux. Toutes sortent de choses cru qui nous donnait l’impression de nuire à notre discours vers les non-zoo et anti-zoo.

Il faut dire aussi qu’avec le temps, était arrivé sur le forum une population de gens aux préoccupations très différentes des nôtres. Des gens qui n’ont pas la zoosexualité comme orientation principale. Des gens qui n’ont pas comme objectif principal de vivre AVEC leurs animaux et POUR leurs animaux. Des gens pour qui la zoosexualité est une expérience de plus, à faire parmi d’autres. Une expérience de sexualité « extrême ». Souvent placé dans des jeux de domination / soumission par exemple. Il y a même beaucoup de ces gens qui n’ont pas la moindre envie de pratiquer avec un animal. Mais dont le fantasme est de voir une femme pratiquer la zoosexualité.

Toute cette population là n’est pas méchante. Ce sont des gens comme vous et moi. Ils n’ont simplement pas les animaux comme passion centrale de leur vie. Mais attention ! Ça ne veut pas dire que ce sont des tortionnaires d’animaux ou des maltraitant. D’autant qu’une bonne partie d’entre eux ne pourra jamais vraiment pratiquer avec un animal.

Ces gens-là sont hyper majoritaire sur internet. Entre nous, on les appels : les fantasmeurs ou les consommateurs. C’est délicat de coller une étiquette sur toute une catégorie de personnes elles-mêmes bien différentes les unes des autres. Ce qui est certain, c’est que par opposition, nous les « vrais zoophile » (encore une étiquette à la con), n’avons en général strictement aucun intérêt pour ces gens-là. Mais ils étaient là. Sur notre forum. Très présent. Quasiment uniquement dans les annonces de rencontres et dans les vidéos porno.

C’est suite à notre participation au débat publique « Rencontres animal et société » que nous avons probablement été aveuglé par cette idée que nous pouvions peut-être faire changer la société. Nous étions tellement occupés à communiquer vers l’extérieur, que nous avons négligé la raison initiale de la création du forum. Être un espace POUR les zoosexuels avant tout. Nous avons commencé à devenir plus strict sur l’image que l’on pouvait donner. On a d’abord complètement cacher les annonces de cul. Seul les gens qui postaient des annonces pouvaient ensuite voir les annonces. Sans nous en rendre compte, on a mis une forte pression sur le discours de chaque membre afin que tout soit bien « propre » et présentable. J’ai même personnellement poussé cette pression jusqu’en dehors du forum. Sur d’autres sites et blogs où le discours me paraissait nuire à l’image de la zoophilie. Cette pression devenant intenable pour les membres et nous-même, nous avons alors décidé de séparer le wiki (propre), du forum (moins « propre »).

Sur les conseils d’anciens qui voyaient bien notre dérive, mais dont on ne comprenait pas leurs avertissements, nous avons donc relâché un peu la pression en autorisant à nouveau les annonces en public. Mais il ne devait pas y avoir la moindre notion sexuelle dans l’annonce ! Dans le même temps, nous avons mis en avant le wiki comme site principal d’animalzoofrance. Le forum n’apparaissant qu’en second plan.

On ne comprenait pas le discours des anciens qui nous disaient que, quoi que l’on fasse, on restera toujours des pervers aux yeux des anti-zoo. Et que nos efforts pour paraître propre étaient à la fois inutile vis-à-vis des non zoo, et destructeur vis-à-vis des zoophiles. Mais on n’entendait et ne comprenait rien à cela à l’époque. Le forum a continué sa route dans une ambiance parfois inquisitrice.

La règle était la liberté d’expression la plus libre et totale. Ce qui faisait, en contre partie, que certains membres pouvaient se faire pourrir lourdement et à la chaîne par des dizaines d’utilisateurs suivant le mouvement. Bref, du pugilat. Du lynchage. Il suffisait qu’un nouveau membre s’exprime de manière assez gauche pour que toute une nuée agressive lui tombe dessus. S’empressant de lyncher pour ne pas être eux-mêmes lynché. Il n’y avait pas non plus de règles universelles, s’appliquant à tous. C’était juste la loi du plus fort en gueule et des amis. Et à défaut la loi du bouton de modération. Nous étions les plus fort forcément. Tout le temps.

Jusqu’au jour où, certains événements dans la vie réelle, mais aussi sur le forum, ont profondément remis en causes certaines convictions et motivations de johnny5. C’est lui qui était le vrai dirigeant du site, mais aussi un des plus gros contributeur en temps pour le site.

C’est alors qu’il a décidé d’arrêter le forum et de proposer, aux membres de notre petit groupe, de reprendre le forum. Et que faute de repreneur, le forum serait verrouillé. Toujours accessible, mais en lecture seule.

Ma présentation par l’historique : 2002 – 2006, Je ne suis pas seul ! Je suis « normal » !

2002 – 2006 : Je ne suis pas seul ! Je suis « normal » !

C’est seulement au printemps 2002 que j’ai découvert qu’il y avait d’autres personnes vraiment comme moi. En tapant dans Google des mots apparemment opposés : Zoophilie et Amour. Je suis alors tombé sur la page perso de « Cheval Magique » qui y décrivait son amour pour les chevaux. De là j’ai découvert le site de Grand Alezan qui m’a rapidement conseillé de rejoindre un forum où la zoophilie était abordée. Ce forum c’était sexe-fr.net.

De là tout s’est rapidement enchaîné. J’ai pu rencontrer Alezan en août puis, au mois de décembre, rencontrer une douzaine de zoophiles du forum qui s’était donné rendez-vous au salon du cheval de Paris. C’est là que j’ai vraiment commencé à me sentir « normal ». Discuter par internet est une chose. Mais ça n’a rien à voir avec le fait de rencontrer physiquement les gens. Des gens comme vous et moi. Des gens avec une vie, un travail, des amis. Des gens aux discussions normales, aux comportements normaux. Mais avec en plus la possibilité de partager notre amour commun des animaux.

C’était formidable. Une véritable délivrance. Je ne me sentais pas représentatif de ce que je voyais sur internet et eux non plus !

J’ai pu alors réellement commencer à vivre ma passion pour les chevaux. Oser les connaître vraiment, prendre des cours d’équitations, etc. Ma relation à eux s’est amélioré en même temps que mes connaissances. Des savoirs que d’autres zoo ont partagé avec moi. Des heures passés au téléphone ou sur MSN à apprendre à connaître la sexualité des chevaux. Mais aussi et surtout, leur comportement. Particulièrement celui des juments ! Car c’est là, en apprenant ce que l’on peut faire avec ou pas, que j’ai osé m’investir davantage vers elles. C’est là que j’ai vraiment commencé à les aimer.

J’ai à peine eu le temps de profiter de ce temps béni que la claque est venue de la loi. En 2004, la pratique de la sexualité avec les animaux devient interdite. Mettre un sexe de 15cm dans la vulve d’une jument devient aussi grave que de la torturer. On a alors compris qu’il fallait résister. Rester présent sur internet. Expliquer notre sexualité aux gens et permettre à d’autres zoo d’accepter la leur. C’est à ce moment que j’ai commencé à avoir le sentiment qu’il fallait faire quelque chose. Mais malheureusement, le forum que nous utilisions a disparu peu de temps après. Ce n’était pas un zoophile qui le dirigeait et l’admin l’a abandonné.

Nous nous retrouvions avec seulement nos téléphones et email comme moyens de communication.

Ma présentation par l’historique : avant 2002, Qu’est-ce que je suis ?

inrock_29072015Vu le sujet très sensible, et vu la haine que cela peut généré chez certains par manque de connaissance du sujet ou par manque de tolérance, je suis bien obligé de rester prudent sur les informations que je donne sur moi.

Cependant, il est difficile de lire quelqu’un sans avoir un minimum de contexte et de connaissances à son propos.

« L’homme n’est rien d’autre que ce qu’il fait » (Jean-Paul Sartre)

« Ce que tu fais te fait » , comme dit le proverbe.

.

Pour me définir, je vais donc procéder par chronologie de mon historique :

.

avant 2002 : Qu’est-ce que je suis ?

Fin du collège / début du lycée, j’ai senti que je n’étais pas attiré que par les filles. Les chevaux (mâle ou femelle), m’attiraient aussi terriblement. Ce n’était pas forcément une attirance sexuelle, mais je ressentais de nouvelles sensations et de nouveaux sentiments quand j’étais à leur côté. Je ne sais pas d’où ça me venait, mais j’avais déjà l’habitude de me balader à pied dans la campagne ou la forêt et de « jouer » à être un animal humain. Je faisais aussi parfois des rêves où, devant les problèmes de la vie, je partais vivre dans la forêt comme un survivant. Avec cette nouvelle attirance vis-à-vis des chevaux, j’allais de temps en temps en caresser certains pendant mes balades. J’appréciais particulièrement sentir leur odeur et mettre mon visage dans leur encolure.

Cette attirance platonique s’est transformé en attirance sexuelle petit à petit. Étant anti-spéciste dans l’âme, il était évidant pour moi que les chevaux aussi avaient du plaisir sexuel. Je voulais être désiré sexuellement par eux alors je me suis mis en tête d’essayer de leur donner du plaisir sexuel.

Je ne suis pas du tout attiré par les hommes ou les mâles. Mais ne connaissant pas le plaisir féminin, il était évidant pour moi que la seule façon de donner du plaisir sexuel à un équidé, c’était en tripotant le sexe d’un mâle.

J’ai pu assouvir certain de mes phantasmes ainsi, mais je me suis vite rendu compte que les chevaux m’appréciait davantage pour ma présence ou mes grattouilles que pour mes prestations sexuelles.

Petit à petit je me suis également intéressé un peu aux femelles mais, j’avais tellement peur de leur faire du mal que finalement je ne faisais rien.

Je suis resté comme ça pendant quelques années. A faire du « touche pipi »et en étant certain que j’étais le seul au monde à avoir ce genre d’attirance. Je ne savais même pas que mon attirance avait un mot pour la définir !

Puis, avec internet, j’ai découvert que c’était de la zoophilie. Mais je ne trouvais aucune infos. Que du porno, du porno, du porno. Trash en plus. Bien dégueux. C’est à ce moment que j’ai commencé à me demander si j’étais normal. Commencé même à me sentir mal…

introduction – pourquoi ce blog ?

« Nous n’arrivons pas à changer les choses suivant notre désir, mais peu à peu notre désir change. » (Marcel Proust)

Je crois que c’est totalement vrai en ce qui me concerne. Et même si c’est difficile pour moi de changer de moyen d’expression, je suis persuadé que c’est maintenant là ma voie.

Je ne sais pas encore ce que je vais dire ici. Je ne sais pas non plus si j’écrirai régulièrement ou non.
Ce qui est sûr en revanche, c’est que je ne suis plus capable de gérer les haines des gens. Et je suis encore moins capable de supporter davantage leur veulerie. Surtout après avoir consacré une bonne partie de mes 14 dernières années à la communauté zoosexuelle.
Le blog, moyen simple, épuré et plutôt unilatérale, devient la seule solution que j’ai trouvé pour pouvoir continuer. Avec sérénité, et avec le sentiment du travail accompli.

« Il n’y a rien de négatif dans le changement, si c’est dans la bonne direction. » (Winston Churchill)

Le temps dira donc si j’ai choisi la bonne direction.