les « consommateurs » qui envahissent zeta-fr

C’est un débat qui existe depuis très, mal alors très longtemps. Tout est une question de perception. Mais johnny5 m’a fait un putain d’outil extrêmement puissant pour analyser / recouper / mettre en rapport les chiffres des messages du forum.

voici quelques résultats concernant les annonces de cul et les « consommateurs qui nous envahissent »

 

 

En regardant par tranche de 6 mois sur les 3 dernières années :

Conclusion, il n’y a ni plus ni moins d’annonces de cul et de consommateur que depuis 2012.
Il y a des période avec un peu plus et d’autres périodes avec un peu moins mais les proportions reste globalement les mêmes.

.

.

Ma théorie sur ce sentiment d’envahissement de consommateur est que ce n’est pas la quantité de messages de cul qui en est la cause (les chiffres parlent d’eux-même).
Mais du fait que les 3/4 des nouveaux inscrits postent des messages de cul.

Si dessous, la représentation des messages posté par les nouveaux inscrits par tranche de 6 mois :

On voit bien que chaque nouveau a globalement le même comportement. Les gens s’inscrivent, cherche un plan cul qu’ils ne trouvent pas puis s’en vont.

quand aux habitués (ayant plus de 100 messages) les rapports sont totalement différents :

Conclusion, le forum n’est pas submergé de messages de cul car les messages des habitués restes largement majoritaires
Mais l’impression d’envahissement qu’ont plusieurs sur zeta-fr vient certainement du fait que la plupart des nouveaux inscrits postent une annonce de cul

.

.

Un autre élément à ne pas négligé dans le sentiment d’être envahit par des « non zoo », c’est le fait que les gens changent. Tous tous on change avec les années. Ce qui ne nous dérangeait pas au début quand on a rencontré d’autre zoo, est aujourd’hui intolérable. Nos intérêts évolue d’une chose vers une autre. C’est comme moi qui au départ n’était pas dérangé de nettoyer la vulve des juments avec ma bouche, bah… Avec le temps on va dire que je me suis embourgeoisé et si elle peut avoir la moule propre avant que j’y mette la langue c’est quand même mieux 🙂 Et bien de la même façon, si au début les annonces de cul ne sautent pas aux yeux de certaines personnes, avec le temps, elles leur devient insupportable.

 

 

1 Commentaire

  1. Drakh

    « On change avec les années » En fait je fais essayer de pousser le raisonnement encore un peu plus loin : Après quelques années à venir quotidiennement sur le site, on découvre qui est qui et qui fait quoi. On arrive mieux à profiler les nouveaux membres, on « anticipe » leurs réactions (peut-être un peu trop même parfois). On se rend compte que beaucoup de ce qu’on voit c’est du pipeau, et ça nous agace au fond. On se rend compte aussi que ceux qui pratiquent vraiment sont largement minoritaires.
    Ce changement, pour ma part, s’est opéré quand je me suis rendu compte que les 3/4 des personnes qui cherchent du cul sur Zeta, ne trouvaient pratiquement jamais rien. Perso, les personnes avec qui j’ai parlé « plan cul » se sont souvent révélés être menteurs, inexpérimentés, ou faisaient des promesses qu’ils n’auraient pas pu tenir. Par contre, la plupart de ceux que j’ai rencontré d’abord par la voie amicale se sont révélés être bien plus authentiques dans leur démarche. Ma conclusion là-dessus a été : Si t’es assez motivé pour faire une rencontre ou pratiquer, tu y arriveras. Mais pour ça, le prérequis est de ne pas oublier qui est en face de son ordi, et c’est souvent des gens qui ont beaucoup à perdre. On ne fait pas d’annonces de cul avec des animaux de la même façon qu’entre 2 personnes, la plupart des données diffèrent.
    Je me dis à un moment : Même si 10% de ceux qui postent les annonces sexuelles trouvent leur bonheur, pour les autres, au final on les laisse fantasmer sur quelque chose qu’ils sont à 10 000 lieues de comprendre, manger à notre table et polluer notre espace commun, tout ça pour quoi ? Qui est gagnant face à cette situation ?

    Le problème avec ce raisonnement, c’est qu’on met sur le banc de touche d’office ceux qui ne présentent pas de manière évidente et démonstrative une motivation assez forte pour passer le stade du réel (pratiquer, se rencontrer entre zoos). Le choix est ardu, mais je pense que nous avons besoin de nous recentrer sur nos propres envies, et d’ouvrir d’abord la voie à ceux qui témoignent d’une certaine authenticité dans leur démarche.

    Au début je pensais, comme toi aujourd’hui qu’il fallait laisser sa chance à tout le monde. Que de discuter vraie zoophilie à côté de consommateurs les inciterait indirectement à regarder ce qu’on dit de plus près, à essayer de pratiquer mieux et dans le respect. Perso j’en suis revenu de tout ça, et je me suis rendu à l’évidence, la plupart de ces gens nous chient dessus par derrière, quand leur période « ouah cool la zoo c’est hard » est terminée. Peut-être que le manque d’exemples positifs nuit à mon objectivité, je dois bien l’avouer. Par contre les exemples négatifs ne manquent pas.

    Plus généralement, il me semble aussi que c’est un problème qui est lié au manque de variété des sites internet sur la zoophilie côté francophone. Tout est une question d’offre et de demande.

    Enfin pour conclure, je dirais que oui, on change avec les années. Mais on se rend compte aussi beaucoup.

Laisser un commentaire